Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Guides pratiques ou histoires déclics, les livres-thérapeutes divertissent autant qu’ils soignent. Mais dans lequel se plonger ? Six psys vous recommandent leur “Dr Livre” préféré. Six personnalités vous dévoilent celui qui leur a fait du bien. Par Valérie Colin-Simard et Pascale Senk 🔸

On sait depuis longtemps que les livres éclairent, divertissent, cultivent. Il faut désormais compter avec un autre pouvoir : celui de soigner. Et ce, à trois niveaux : le corps, la psyché, l’esprit. Il suffit de mesurer le nombre de guides pratiques envahissant les grandes librairies pour s’en convaincre. Il y en a pour tous les goûts.

La " bibliothérapie " débarque donc de façon massive. Où commence-t-elle ? Où s’arrête-t-elle ? Après tout, rire aux éclats à la lecture des aphorismes de Groucho Marx peut s’avérer thérapeutique, quand certains essais savants sur la dépression plongent dans l’ennui et le désespoir. Par ailleurs, chacun a une histoire, unique. Si certains textes peuvent faire choc, ouvrir des brèches, déclencher une prise de conscience chez les uns, ils n’auront aucun impact sur la vie des autres. Dans l’océan de livres qui nous submerge aujourd’hui, on peut toutefois repérer trois grands courants bibliothérapeutiques : les livres de conseils directs ou " self-help ", les livres de connaissance de soi, et les fictions qui provoquent des déclics intérieurs.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article