Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

L’islamisme a désigné l’Occident et ses valeurs, comme son ennemi. Idéologie politique visant à instaurer un régime totalitaire, il doit être combattu, en reprenant le combat des Lumières face à l’obscurantisme.

Pierre-André Taguieff rapporte ainsi une réplique de Julien Freund au président de son jury, lors de sa soutenance de thèse en 1965 :

« Vous pensez que c’est vous qui désignez l’ennemi, comme tous les pacifistes. Du moment que nous ne voulons pas d’ennemis, nous n’en aurons pas, raisonnez-vous. Or c’est l’ennemi qui vous désigne. Et s’il veut que vous soyez son ennemi, vous pouvez lui faire les plus belles protestations d’amitiés. Du moment qu’il veut que vous soyez son ennemi, vous l’êtes. Et il vous empêchera même de cultiver votre jardin[1]. »

Il faut bien nous y résoudre : nous avons désormais un ennemi, et même un « ennemi imprévu » selon le mot de Taguieff[2]. Nous ne l’avons pas choisi, c’est lui qui nous a désigné comme tel. Samuel Paty pensait simplement « cultiver son jardin », faire consciencieusement son métier. Il ne soupçonnait pas que cet ennemi le guettait, au sein même de sa classe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :