Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Il est convenu d’entendre le chant du cygne de la philosophie antique au IIe siècle de notre ère. Après Épictète et Marc Aurèle, il ne faudrait plus considérer comme pensée vivante que celle des chrétiens. Au lieu de percevoir l’éclat d’une brillante philosophie grecque entre le IIIe et le Ve siècle, on fait comme s’il n’y avait là que l’ultime décadence d’une pensée moribonde. La raison ou les dieux de Pierre Bouretz a le mérite de faire découvrir la grandeur de ce mouvement philosophique. Par Marc Lebiez 🔸

Pierre Bouretz, La raison ou les dieux. Gallimard, 608 p., 30 €
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article