Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Lorsqu’il apprend le suicide du cousin de son père, Dav Guedin ne l’avait encore jamais rencontré. Pourtant, en découvrant ses mémoires dactylographiés, il trouve bon nombre de points communs avec lui. Il dessine donc la vie de ce fonctionnaire de justice, tout sauf ennuyeuse. Un album saisissant et drôle.

Avant de se suicider, en 2015, Gilbert laisse des mémoires dactylographiés où il raconte sa vie d’huissier de justice. Un grand-cousin qu’il ne connaît pas, le dessinateur Dav Guedin, vient d’en tirer Une vie d’huissier (éd. Actes Sud BD), un album graphiquement saisissant et pétri, comme à son habitude, d’un humour noir et jouissif, qui montre aussi à quoi se résume au bout du compte l’existence d’un homme : une brassée de souvenirs d’enfance, de détails et d’émotions. 

« Gilbert, le protagoniste de l’histoire, était un cousin de mon père. Ils sont nés dans la même rue à quelques heures d’intervalle et ont grandi ensemble dans l’immédiat après-guerre en Normandie. Ils étaient très proches, mais Gilbert, qui était ambitieux, a quitté la campagne pour faire carrière en ville. N’étant ni manuel, ni très doué pour les études, il est devenu huissier de justice et s’est installé à Paris. Rabaissé par son père qui lui disait qu’il n’était même pas “capable de retirer un hareng du gril”, Gilbert avait soif de reconnaissance, de statut social ; son adhésion à la franc-maçonnerie, son goût pour les prix et les médailles ne disaient pas autre chose. Même s’il était en bonne place sur les photos de mariage de mes parents, ils ont fini par se perdre de vue.

Une vie d'huissier

Dav Guedin

Editeur : Actes Sud

Date de parution : 07/04/2021

EAN : 9782330149499

Nombre de pages : 102

19,90 €


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article