Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Le premier tome de l’adaptation en bande dessinée du célèbre roman de la Britannique Lian Hearn se révèle un plein succès. Au menu de cette chronique, figurent également un journal de confinement en Inde et une chronique intimiste venue de Taïwan. Par  🔸

C’est le Japon de tous les mythes : cruel et raffiné, où la beauté et la mort vont de pair… Le clan des Otori est une série romanesque écrite par la Britannique Lian Hearn et publiée dans les années 2000. L’œuvre a rencontré un très grand succès auprès d’un public adolescent et adulte, si bien que l’auteure a entrepris la publication de séries dérivées et qu’un film est prévu. Aujourd’hui, c’est une adaptation en bande dessinée du premier tome, Le Silence du rossignol*, qui sort en librairie et qui va élargir encore le lectorat d’une œuvre remarquable.


Le clan des Otori, tome 1 : Le Silence du rossignol, scénario Stéphane Melchior, dessin Benjamin Bachelier, 96 pages, Gallimard, 17,80 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article