Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

De nombreuses femmes juives ont épousé ou ont été les compagnes de Palestiniens dans les années 1930-1940. Elles étaient considérées comme une menace pour le futur Israël et la cible d’une opprobre sociale et familiale. Une enquête de Haaretz revient sur ces histoires d’amour sulfureuses en Palestine mandataire. Par Rita Sabah 🔸 

 

Les histoires d’amour interconfessionnelles finissent-elles toujours mal ? Si nul n’a de réponse à cette question, et aucune statistique pour l’étayer, on peut être sûr d’une chose : dans la Palestine mandataire et l’État d’Israël indépendant, les unions entre juives et musulmans, plus répandues que les amours entre musulmanes et juifs sentaient le soufre. A fortiori quand le partenaire était l’ennemi juré de la future nation juive. Au total, des centaines, voire des milliers de femmes juives auraient convolé avec des Arabes sous le mandat britannique.

Les mariages interreligieux sont devenus un domaine de recherche en Israël, même si nombre d’informations sur le sujet ont été enfouies dans les archives. Dans son édition du 14 avril 2021, le site Internet du journal Haaretz a publié un article passionnant sur ces unions sulfureuses vécues au grand jour, « The Jewish Women who Posed an “Existential Threat” to Israel by Marrying Arab Men », signé par Ofer Aderet. Y sont relatées nombre d’histoires d’amour peu communes, dignes d’un roman.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article