Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Emmanuel Macron a adouci ses rapports avec les médias pour apparaître plus humain. Une ruse digne de Charles de Gaulle ou François Mitterrand, estime l’historien Alexis Lévrier, auteur de l’essai “Jupiter et Mercure, le pouvoir présidentiel face à la presse”. Par Richard Sénéjoux🔸

Dans son essai Jupiter et Mercure, le pouvoir présidentiel face à la presse, l’historien Alexis Lévrier retrace plus de soixante ans de relations passionnelles, souvent difficiles, parfois violentes entre les présidents de la Ve République et les journalistes. Et montre, à un an de l’élection présidentielle, que l’évolution de la posture d’Emmanuel Macron vis-à-vis des médias, qui se veut moins « jupitérienne » qu’à ses débuts – comprendre, moins verticale et moins méprisante envers la profession – n’est en fait qu’apparente.

Pourquoi vous êtes-vous intéressé à l’image des présidents de la Ve République et à leurs relations avec la presse ?
J’ai commencé à m’intéresser à la posture d’Emmanuel Macron en 2016, quand il se lance dans la campagne présidentielle. À ce moment-là, pour la première fois, il utilise son image privée dans Paris Match. Il avait pourtant dit, peu de temps auparavant, qu’il ne fallait pas le faire, ayant reproché publiquement à son épouse d’être apparue dans la presse de manière personnelle. J’ai ensuite suivi de près l’évolution de ce nouveau président dans les médias et l’ai mise en regard de ses prédécesseurs.

Jupiter et Mercure : le pouvoir présidentiel face à la presse

Alexis Lévrier

Editeur : Les Petits Matins

Date de parution : 06/05/2021

Nombre de pages : 384

20,00 €

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article