Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Les massacres se multiplient, les enlèvements sont une industrie. Haïti s’effondre dans une violence provoquée, voire organisée par le président Jovenel Moïse. Explications et entretien avec le romancier Jean D’Amérique. Il publie Soleil à coudre, qui nous dit ce que les Haïtiens endurent. Par François Bonnet 🔸

Haïti s’effondre sous les coups d’une violence exponentielle. Les massacres se multiplient dans les quartiers les plus misérables de la capitale, Port-au-Prince. Le kidnapping est devenu une industrie et s’étend dans le pays. En cause : des gangs criminels de plus en plus puissants. Ils ont pris le contrôle de territoires entiers avec, le plus souvent, la complicité d’une police haïtienne réputée pour sa corruption et d’un pouvoir politique incarné par le président Jovenel Moïse.

Ce long cauchemar a débuté en novembre 2018 avec un premier massacre dans le quartier populaire de La Saline. Il est maintenant établi qu’il a été commandité par des proches du pouvoir, un représentant du président Moïse et un directeur du ministère de l’intérieur (lire notre précédent article). Cela n’a plus cessé depuis. Il y a quelques jours, le 26 avril, un nouveau carnage était commis par le gang de Boston dans une zone tenue par le groupe ennemi Ti Gabriel, à Cité Soleil, cet immense quartier bidonville de la capitale où s’entassent plus de 260 000 habitants.

Manifestation contre le gouvernement du président Jovenel Moïse, le 10 février 2021 à Port-au-Prince. © AFP/Valerie Baeriswyl

 

Soleil à coudre

Jean d' Amérique

Editeur : Actes Sud

Date de parution : 03/03/2021

EAN : 9782330148898

Nombre de pages : 134

15,00 €

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article