Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Le duo Olivier Ka et Marion Duclos explore les arcanes d'une effrayante relation amoureuse marquée par les traumatismes inhérents au manque d'amour d'une mère. Saisissant. Par  🔸

Mai 1962. Marcelin droguiste d'une bourgade du Nord, est réputé pour son imposant rayon de gants en caoutchouc. Sa devise: «Il n'y a rien de plus précieux que les mains des femmes». Quand il rencontre Ginette, il tombe littéralement fou amoureux... de ses mains. Comblée, la jeune femme de trente ans qui n'a jamais intéressé les hommes, se fait passer la bague au doigt quelques mois plus tard. Mais le mariage vire très vite au cauchemar, révélant une femme confrontée à de terribles démons.

Les mains de Ginette, Olivier Ka et Marion Duclos, Delcourt Mirages, 16,50 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article