Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Mahsati Ganjavi (en persan مهستی گنجوی), est une poétesse de langue persane née en 1113 à Gandja (aujourd'hui en Azerbaïdjan) et morte en 1206.

…………………..

 

On connaît peu de choses sur sa vie, hormis qu'elle est née à Gəncə et qu'elle a été très estimée par le sultan Ahmad Sanjar. Elle a été admise comme poétesse officielle à la cour du sultan. Elle était également une musicienne, jouant de la harpe, du luth, et du târ. On dit qu'elle a refusé son amour à ce sultan Sanjar :

Tu ne peux pas me forcer parce que tu es le roi
Tu ne peux pas me garder par la force de la loi
Tu ne peux pas enchaîner une femme chez toi
Une femme dont les tresses sont une chaîne de soie

— Mahsati Ganjavi 

Son mode de vie prétendument libre. Ses prétendues amours sont racontées dans les œuvres de Jauhari de Boukhara. 

Ses seules œuvres qui nous sont parvenues sont des quatrains philosophiques et amoureux (rubaiyat), glorifiant la joie de vivre et la plénitude de l'amour. La collection la plus complète de ses quatrains est fondée dans le Nozhat al-Majales. Environ 60 quatrains d'elle se trouvent dans le Nozhat al-Majales. Un monument dédié a été placé à Gandja en 1980. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article