Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Par Serge Perraud. Avec une tru­cu­lence qui n’est plus à démon­trer, le roman­cier brosse un por­trait ori­gi­nal d’une fra­trie, de son envi­ron­ne­ment, de son fonc­tion­ne­ment, dans une ravis­sante cité de pro­vince (Dans un Ter­ri­toire, plu­tôt, selon la nou­velle appel­la­tion offi­cielle !). Il com­pose une suite de per­son­nages par­ti­cu­liè­re­ment étu­diés, aux pro­fils fouillés. Les situa­tions dans les­quelles les place l’auteur sont tout à fait réa­listes mais il sait en extraire l’aspect amu­sant, comique.
Autour de ces pro­ta­go­nistes hauts en cou­leur, il déve­loppe une intrigue sub­tile et retorse que l’héroïne va s’employer à résoudre avec brio, mais non sans peine.

Autour de Rose, Marin Ledun a com­posé une famille sin­gu­lière. Outre les parents, elle infir­mière aux Urgences, lui clerc de notaire, il y a six enfants dont les trois der­niers, d’origine colom­bienne, ont été adop­tés. Un bou­vier ber­nois de quarante-cinq kilos et deux chats com­plètent la tribu. Rose est la troi­sième après deux aînés qui sont enseignant-chercheurs.

feuille­ter le livre

Marin Ledun, La vie en rose, J’Ai Lu n° 12 975, coll. “Thril­ler”, mars 2021, 320 p. – 8,10 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article