Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Les éditions Fayard s’apprêtent à republier le brûlot d’Adolf Hitler, tombé dans le domaine public, assorti d’un solide apparat critique. Histoire d’une montagne de signes sur laquelle les historiens se disputent encore. Par François Reynaert 🔸

La bombe de haine est de retour, mais elle a été placée dans une gangue de béton armé conçue pour la neutraliser. A partir du 2 juin « Mein Kampf », le best-seller le plus vénéneux du XXe siècle, retrouvera le chemin des librairies dans de nouveaux habits. Republié par la maison Fayard sous le titre « Historiciser le mal », il sera retraduit de façon plus précise et assorti d’un apparat critique monumental établi par un collectif d’historiens. Constitué de notes, d’encadrés, d’introductions de partie, il aidera le lecteur à débusquer les innombrables mensonges contenus dans le texte, à replacer celui-ci dans la période et à démonter la machine de mort qu’il a mise en marche.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article