Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Journaliste mué en mémorialiste, Jean-François Kahn revient dans le premier tome de ses "Mémoires d'outre-vies" sur ses quatre-vingt-trois premières années d'existence et livre au passage une extraordinaire leçon de journalisme. Notre chroniqueur Guy Konopnicki revient sur ses 650 pages passionnantes et rondement menées. Par 

Qui d’autre que Jean-François Kahn eût osé écrire des mémoires, en s’interrogeant sans cesse sur la mémoire, sur l’incertitude du souvenir ? Le livre n’est pas pour autant la suite d’une fameuse chanson de Jeanne Moreau, qu’il connaît par cœur comme des centaines d’autres. L’auteur n’a pas la mémoire qui flanche. Il se souvient très bien, d’une foule de choses vues, entendues et vécues au long des quatre-vingt-trois premières années de son existence.

Mémoires d’outre-vies, tome I, Je me retourne sidéré…, L’Observatoire, 650 pages. 24 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article