Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Directrice de recherche au CNRS, Monique Canto-Sperber publie un livre intitulé « Sauver la liberté d’expression » (Albin Michel). On y retrouve les multiples éléments d’un débat à la fois crucial et confus. Par Charles Conte

Le débat sur la liberté d’expression se cristallise sur les limites de celle-ci. Il porte beaucoup moins sur sa valeur, sa nécessité, ses acquis. Le fait est en lui-même révélateur. La Ligue de l’enseignement, parmi d’autres, tente de maintenir le flambeau. Depuis l’Antiquité, avec les fameux discours de Périclès devant les Athéniens, en passant par la déclaration des Droits de l’Homme de 1789 : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme », jusqu’à la grande loi républicaine du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse : « L’imprimerie et la librairie sont libres », l’objectif est de repousser ces limites et de parler de tout hardiment dans un débat public rationnel. Sans liberté d’expression, pas de démocratie, pas de progrès scientifique, pas de création artistique authentique… La liberté de conscience, en matière philosophique et religieuse, est indissolublement liée à la liberté d’expression. L’une comme l’autre sont des droits pour chacune et chacun de nous. Elles sont constitutives de la laïcité républicaine.

Sauver la liberté d'expression

Monique Canto-Sperber

Editeur : Albin Michel

Date de parution : 21/04/2021

Nombre de pages : 336

21,90 €

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article