Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

“Plaidoyer pour les chiens, bâtards, fils de chiennes” est une formidable mise à nue de la tyrannie d’Erdogan qui, entre autres, n’aime ni l’humour ni l’intelligence ni la vérité ni les chiens.

Pour qui a lu des romans de Philippe Videlier, dont le sensationnel Dernières nouvelles des bolcheviks (2017), son grand style n’est pas une surprise mais il phosphore plus que jamais dans un court texte de la collection Tracts de Gallimard. Déjà son accroche : “Vous êtes des bâtards ! Vous êtes des fils de chiennes !” Tel était le message lapidaire et élégant officiellement délivré en français sur Internet par le vice-ministre turc de la Culture et du Tourisme à l’adresse de Charlie Hebdo, journal satirique de gauche sis à Paris.” Charlie Hebdo qui, en octobre 2020, avait eu l’impudence de publier une caricature de Recep Tayyip Erdogan où il figurait en train de d’exhiber les fesses nues d’une fille voilée en s’écriant : “Ouuuh ! Le prophète !”   

Et Videlier de conclure : “Le message du ministre favorisait-il la culture et le tourisme en Turquie ? On est en droit de s’interroger.” S’interroger en s’adonnant à un genre pamphlétaire de haut vol en forme de Plaidoyer pour les chiens, bâtards, fils de chiennes. Jusqu’où peut aller cette aversion turque pour les chiens ?, se demande Videlier. Et d’où vient-elle ? A l’en croire, elle remonterait à la fin du XIXème siècle où le sultan Abdülhamid, responsable de moult pogroms et massacres, décide qu’il faut aussi en finir avec les bandes de chiens qui errent dans les rues d’Istanbul : capture des clebs et relégation dans un îlot de la mer de Marmara où on les laissa crever.

 

Plaidoyer pour les chiens, batards, fils de chiennes

Philippe Videlier

Editeur : Gallimard

Collection : Tracts

Date de parution : 29/04/2021

EAN : 9782072951336

Nombre de pages : 48

3,90 €

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article