Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Rachel Khan est l’une des figures de l’universalisme républicain. D’origine gambienne et française, l’auteur de Racée (Éditions de l’Observatoire, 2021) lutte contre les dérives identitaires d’une partie de la gauche. Régulièrement insultée sur les réseaux sociaux, elle n’a de cesse de dénoncer le racisme et la haine de ceux qui se veulent aujourd’hui antiracistes. Entretien conduit par Marie Corcelle 🔸

Fild : Quelles menaces font peser les nouveaux antiracistes sur les valeurs républicaines ?
Rachel Khan : Je voulais parler des discriminations dans mon livre. Dire qu’elles étaient répandues au sein de l’extrême droite, ce n’était pas très intéressant, car cela a déjà été fait ! On me reproche souvent de ne pas critiquer cette partie de l’échiquier politique, mais on sait déjà très bien de quoi il est question. Le nouvel antiracisme est bien plus insidieux. Il a une détestation de la France et de ses principes fondamentaux, notamment universalistes. Il a un rapport au réel biaisé, en faisant croire qu’on est dans un racisme d’État et systémique. Cela tue la société, dans la mesure où ça la déchire. Cette idéologie est faite pour construire une opposition entre les uns et les autres en fonction de la race des individus. Donc c’est complètement l’inverse du tissage et du métissage de la société.

 

Racée

Rachel Khan

Editeur : L'observatoire

Date de parution : 10/03/2021

Nombre de pages : 160

16,00 €

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article