Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Certains doutaient même de son existence. Achevée en 1933, l’autre œuvre marseillaise de l’auteur afro-américain a refait surface au terme d’une quête de dix ans menée par un admirateur obstiné. Cette chronique des quartiers métissés, interlopes et ouvriers de la cité phocéenne dans l’entre-deux-guerres sortira le 3 juin. Par Gilles Rof 🔸

Un microfilm à Harlem, New York. Une villégiature brûlante de soleil à Tanger, Maroc. Une carte postale raturée adressée au 67, La Canebière, Marseille. Comme un puzzle dispersé sur plusieurs continents, les éléments ont mis du temps à se recomposer. Quatre-vingt-huit ans plus tard, les voilà réunis. Et, sorti de ce patient assemblage, émerge un roman que l’on pensait perdu, dont on doutait même de l’existence : Romance in Marseille, achevé par l’auteur afro-américain Claude McKay en 1933. Une fiction à la modernité troublante, traitant de colonialisme, d’identité et d’homosexualité, que la petite maison d’édition marseillaise Héliotropismes propose pour la première fois au public français à partir du 3 juin. Une résurrection aux allures de symbole, dans la ville même qui a inspiré le récit.

Jusqu’alors, Claude McKay, décédé en 1948 après une vie d’aventures et d’engagements, électron libre de la Renaissance de Harlem – ce mouvement qui, entre les deux guerres, marque l’émergence internationale de la culture afro-américaine – restait, de ce côté de l’Atlantique, l’homme de Banjo. Un livre culte, publié en 1929, dont les éditions, l’une après l’autre, ont vite été épuisées.

Cette chronique sociale raconte le quotidien d’un traîne-savates à la peau noire et de ses amis dans le Marseille de l’entre-deux-guerres. Le récit documente avec précision la ville des dockers, des ouvriers, des prostitués des deux sexes, des ruffians qui grouillent dans la Fosse, ces bas quartiers autour du Vieux-Port. Le lumpenprolétariat de ce qui était alors la capitale maritime de l’empire colonial français, une cité monde, un « phare qui balaie de sa lumière les cinq parties de la Terre », comme l’écrit son contemporain Albert Londres.

Romance in Marseille

Claude Mckay

Editeur : Heliotropismes

Date de parution : 04/06/2021

Nombre de pages : 148

20,00 €

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article