Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Roumain, il s’est fait connaître comme pianiste classique et il vient de traduire en français le théâtre de Pouchkine, mais il est aussi philosophe, peintre et mathématicien. Entretien. Propos recueillis par Didier Jacob 🔸

N’allez pas lui demander sa carte de visite. Sa carrière ne se résume pas, elle s’écoute comme « l’Art de la fugue ». Andrei Vieru n’est pas seulement pianiste, et l’un des meilleurs. Il a d’ailleurs été comparé à Wanda Landowska, Glenn Gould ou Sergiu Celibidache. Il est aussi philosophe (il a été influencé par Karl Popper) et mathématicien, proposant notamment « une méthode élémentaire de renormalisation des fonctions multi-zêta ». Vous êtes perdu ? C’est normal, et ce n’est que le début. Figurez-vous que Vieru vient aussi de traduire en français, à ses moments perdus, le théâtre de Pouchkine. Comment ne pas être séduit par cette version mozartienne d’un Pouchkine que Vieru rend à son charme originel ? Explications.

L’OBS. Vous êtes né en Roumanie sous double influence russe et roumaine. Mais vous dites que le russe est votre première langue, pourquoi ?

Ma mère est russe ; mon père, roumain. Ma sœur a eu le temps de venir au monde à Moscou, avant que mes parents, qui se sont connus au Conservatoire de Moscou, viennent s’installer définitivement à Bucarest. J’y suis né peu de temps après, à une époque où ma mère ne pouvait s’adresser à moi en roumain puisqu’elle ne le parlait pas elle-même.

Quel rôle a joué cette compétition entre la culture russe et la culture roumaine dans votre carrière ?

C’est un immense privilège d’avoir pu lire les grands auteurs russes dans le texte. Si la prose de Pouchkine ou celle de Tourgueniev supportent assez bien d’être traduites en français, la déperdition des sens chez Dostoïevski, Gogol ou Tchekhov est autrement plus perceptible pour celui qui a accès à l’original. 

Le visiteur de marbre, par Alexandre Pouchkine, traduit du russe par Andrei Vieru, Vendémiaire, 360 p., 20 euros.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article