Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Dans son roman Un jour viendra, situé au début du siècle dernier, Giulia Caminito entremêle fiction familiale et histoire d’Italie, au gré d’une narration portée par un souffle romanesque épique. Par Éric Médous 🔸

Quand il braqua son fusil sur son frère Lupo, Nicola pensa qu’il avait une promesse à tenir. Difficile d’imaginer avec cette entrée en matière dans le prologue à quel point ces deux frères si différents, seront aussi si fusionnels.
L’un est aimanté par les ombres, Nicola à la complexion fragile, avec ses yeux clairs semblables à des esquisses de nuages et qui n’était même pas fait pour tenir debout, ses dents claquaient au soleil.
L’autre se destine aux grandes manœuvres révolutionnaires, avait choisi l’anarchie par hérédité mais aussi par conviction, porte le le nom de l’espoir et de la défaite du village de San Lupo, et adopte un jeune loup dès le début du récit.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article