Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

La mort de son jeune fils a inspiré à Shakespeare la tragédie d’« Hamlet » et à l’Irlandaise Maggie O’Farrell, un beau roman. Par Claire Julliard 🔸

Maggie O’Farrell situe l’action de son roman en 1596, à Stratford, dans la campagne anglaise. Un garçon de 11 ans, Hamnet, court, essoufflé, le long des rues du bourg. Il cherche de l’aide car Judith, sa sœur jumelle, semble très malade. Où est passée sa fantasque mère ? A une demi-lieue de là, elle cueille des herbes médicinales dans un pré. Un malaise prémonitoire saisit alors celle qu’on disait sorcière au moment de son mariage avec le jeune précepteur de latin. Lorsqu’elle rentre, Agnès trouve sa fille moite et livide. L’heure est grave, l’inquiétude est grande en des temps où sévit la peste. Une menace plane sur cette famille aux fondements fragiles. Or, malgré les apparences, ce n’est pas Judith que le ménage s’apprête à perdre mais Hamnet.

Hamnet, par Maggie O’Farrell, Belfond, traduit de l’anglais (Irlande) par Sarah Tardy, 368 p., 22,50 euros.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article