Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

L’augmentation des contrôles dans les administrations du social a conduit à une sévérité accrue vis-à-vis des populations modestes et précaires. Le sociologue Vincent Dubois le démontre grâce à une synthèse originale de différentes traditions critiques en sciences sociales. Par Nicolas Duvoux 🔸

Connu pour ses travaux sur les politiques culturelles et pour ses fines analyses des relations de guichet de la Caisse Nationale des Allocations Familiales, Vincent Dubois livre avec Contrôler les assistés le résultat de vingt ans de recherche sur les dynamiques politiques, institutionnelles et professionnelles qui ont conduit au renforcement de la surveillance des assistés, notamment les allocataires du Revenu de Solidarité Active.

L’ouvrage réalise le tour de force de mobiliser les instruments d’analyse de la science politique pour décrypter les mécanismes par lesquels « une spirale rigoriste » vis-à-vis des plus pauvres s’est développée, spirale qui ne trouve en aucune manière son pendant dans la surveillance des fraudes « d’en haut » comme l’évasion fiscale où une relation plus négociée s’est au contraire diffusée.

Vincent Dubois, Contrôler les assistés. Genèse et usages d’un mot d’ordre, Paris, Raisons d’agir, 2021. 447 p., 27 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article